Ich bin ein Berliner

Vivre Berlin, imaginer Berlin quand on a moins de 25 ans.
En collaboration avec tranchesdevie.fr

Traduction française pour ceux qui ne parleraient pas couramment la langue de Gœthe 🙂

– David : J’aime Berlin parce que c’est une belle ville
et pour son côté multiculturel et sa vie nocturne.
– Anika : Ici chacun peut faire ce qu’il veut, c’est jeune, pétillant et sexy.
– Charlotte : Ce que je n’aime pas ici c’est que nous avons un nuage
de pollution au-dessus de nos têtes et ici ça devient vite poussiéreux.
– David : Ce que je n’aime pas c’est la saleté.
– Konrad : Berlin est sale mais ce n’est pas très grave.
– Emilie : Berlin dans vingt ans… On sera encore plus tendu, et ce sera
encore plus difficile de trouver du travail, encore plus difficile de faire passer ses idées.
– Konrad : Je pense que ce sera comme aujourd’hui mais plus de gens viendront pour construire dans l’intention d’en faire une métropole mondiale.
– Charlotte : Ce que j’aime à Berlin c’est qu’on a le sentiment que tout est possible.
– Emilie : Quand je suis à Berlin, je me sens libre, je peux être moi même et être folle… Je peux m’épanouir.
– Anika : Joyeux, bon, positif, optimiste… ça c’est Berlin !
– Emilie : Un ours blanc.
– Konrad : Berlin pourrait être girafe.
– David : Un caméléon parce que la ville s’adapte et change souvent de facettes.
– Charlotte : Berlin, un paon.